La majeure partie des femmes croisées dans notre parcours philatélique sont d'éternelles anonymes. Mais il en existe qui ont intégré la grande famille des personnages salués par un voire plusieurs timbres. La célébrité qui en a fait des "lauréates " à l'élection philatélique est diverse : elle est pour un très petit nombre d'envergure internationale et le plus souvent nationale; elle est liée essentiellement à une œuvre remarquable dans toutes sortes de domaines (historique, culturel, politique, diplomatique, social, féministe, etc.). Pour d'autres (reines, princesses,...) cette renommée est tirée moins de l'action d'une vie que du lignage.

Un parcours à prendre par 3 chemins :

célébrités internationales

célébrités nationales

célébrités françaises

Pour voir la sélection de timbres associée à chaque sous-thème cliquez sur l'icône :

Les autres thèmes :

La cause des femmes

Les allégoriques

Les anonymes

Les stéréotypes

 

Célébrités internationales

   
   

Hommages à des étrangères 

Les plus célébrées

 

Si certaines femmes ont su capter l'intérêt philatélique de nombreux pays à la fois, d'autres apparaissent plus sporadiquement sur des timbres d'un autre pays que le leur. La France ou les Etats-Unis ont peu célébré de femmes étrangères. Frilosité nationaliste ? ou  simplement abondance de figures nationales à honorer en priorité....?

Les personnages retenus sont parfois mondialement connus (Indira Gandhi sur des émissions soviétiques ou de RDA), d'autres beaucoup moins (Maria Montessori saluée au Pakistan ou Toni Morrison en Suède) : d'où quelques étonnantes rencontres. Au passage, on remerciera la Belgique qui rend hommage à Simone de Beauvoir, référence du féminisme français à qui son pays d'origine n'a pas encore eu l'heureuse idée de consacrer un timbre.

Les femmes ayant été choisies sur plus de 5 ou 6 timbres dans le monde font figure d'exception. Et précisément ces lauréates, originaires de divers pays, ont accompli une oeuvre exceptionnelle, dans des domaines très différents :

 

Marie Curie

(1867-1934) Physicienne d'origine polonaise. Première femme titulaire d'une chaire à la Sorbonne (France) et Prix Nobel de physique puis de chimie. Elle a fait des découvertes fondamentales sur la radioactivité avec son mari, Pierre Curie. Marie Curie figure sur plusieurs timbres polonais et français, mais aussi indien, coréen ou encore suédois (la Suède est le pays où sont remis les Prix Nobel). Voir aussi Célébrités françaises

Valentina Terechkova

(1937) Cette femme russe de condition ouvrière, est choisie à 18 ans pour être la première femme de l'espace. L'opération est conduite par Youri Gagarine. Du 16 au 19 juin 1963, elle effectue ce voyage historique autour de la terre. La pionnière Valentina Terechkova est particulièrement célébrée dans les pays de l'ex-union soviétique (URSS, Roumanie, Bulgarie, RDA, etc) et pays amis (Cuba) mais également par exemple sur un timbre d'une série de 4 consacrée par le Liberia à l'année internationale des femmes (1975).

Mère Teresa

(1910-1997) Religieuse d'origine macédonienne. Elle consacra sa vie à mener des actions caritatives en Inde. A fondé "les Missionnaires de la Charité" à Calcutta. Elle est mondialement connue pour son action auprès des plus pauvres. L'universelle Mere Teresa est célébrée sur tous les continents, en Europe (Albanie, Italie) mais également en Afrique (Sénégal ou Gabon) et même au Moyen-Orient (Syrie).

Eleanor Roosevelt

(1884-1962) est l'épouse du président américain Franklin Roosevelt. Féministe, elle défend le mouvement américain pour les droits civiques. Elle joua un rôle politique important, notamment au sortir de la seconde guerre mondiale, pour la création de l'ONU et la rédaction de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. Eleanor Roosevelt est une figure féminine des plus prisées par le monde philatélique. On retrouve son effigie en Colombie, en Pologne ou encore au Liberia...

 
 
  Femmes dirigeantes
 

Elles ne sont pas très nombreuses, les dirigeantes d'envergure internationale. Et celles que le monde philatélique a honorées, encore moins. Durant les dernières décennies, les femmes ont de plus en plus souvent accédé aux plus hautes fonctions de leurs états. Seules quelques figures charismatiques comme Indira Gandhi ou Golda Meir et certaines pionnières comme Agnès Macphail au Canada (1ère femme élue au Parlement en 1921) apparaissent sur des timbres : sans doute est-ce le signe d'une banalisation du pouvoir au féminin dans les états démocratiques (?).

 
 

Pas de timbre donc de Mrs Thatcher (1er ministre britannique de 1979 à 1990),  de Vigdis Finnbogadottir (présidente de l'Islande de 1980 à 1996), d'Eugenia Charles (1er ministre de République Dominicaine entre 1980 et 1995), de Gru Harlem Brutland, (1er ministre de Norvège pendant 15 ans, de 1981 à 1996), de Cora Aquino (présidente des Philippines de 1986 à 1992),de Mary Robinson (présidente de l'Irlande de 1990 à1997), etc. A voir cependant le timbre dédié à Sirinavo Bandaranaike, première femme dans le monde à accéder au poste de 1er ministre (Sri Lanka - de 1960 à 1965, de 1970 à 1977 et de 1994 à 2000)

 
 
Reines, impératrices et princesses

Outre ces femmes à la tête d'états ou de gouvernements, et démocratiquement élues, il est toute une foule d'autres qui tiennent leur notoriété internationale de leur titre royal. De très nombreux timbres célèbrent ainsi reines, impératrices et princesses d'hier et d'aujourd'hui. Au premier rang desquelles Elisabeth II ainsi que toutes les représentantes de la famille royale anglaise. Leur effigie est familière au Royaume-Uni bien entendu, mais aussi à tous les nombreux états du Commonwealth. Des émissions africaines en série ont également célébré régulièrement telle ou telle visite de la reine-mère ou de la très populaire Lady Die

Dans ce club très fermé des femmes plébiscitées en philatélie, on peut citer également la Princesse Lady Diana (émissions en séries de pays africains et de petits états du commonwealth surtout) et Indira Gandhi (cf.femmes dirigeantes).

 
    0

Célébrités nationales

 

Célébrités françaises

Si quelques femmes ont accédé à une postérité planétaire leur valant, entre autres, de figurer sur des timbres étrangers, beaucoup plus nombreuses sont les célébrités locales. Chaque pays rend hommage aux "personnages" qui ont contribué par la culture, l'art, la science, la politique, l'action sociale, etc à son histoire et parfois à son rayonnement international. Quoique toujours minoritaires, sauf peut-être dans le cas de l'Allemagne (voir ci-après), les célébrités féminines sont présentes : très nettement dans les pays occidentaux, et dans certains grands pays d'Asie (Inde, Chine, Japon). A l'inverse, si les pays africains notamment ne proposent que rarement des portraits de leurs ressortissantes connues, ils font une large place aux anonymes : femmes au travail  (cf. Les Anonymes)  femmes-allégories des indépendances (cf. Les Allégoriques), ou encore beautés locales (cf. Les Stéréotypes).

Les femmes fameuses célébrées ici et là ont acquis leur notoriété dans les domaines les plus variés. Elles apparaissent parfois à l'occasion de séries dans lesquelles elles partagent la vedette avec des hommes (exemple : série des "Black heritage" aux USA ou série des "Héros de la Résistance" en France). A l'autre extrémité, elles sont isolées et célébrées comme figures du féminisme (cf. La cause des femmes). Un mention particulière à l'Allemagne qui a produit une série originale et sans équivalent (au moins d'un point de vue quantitatif ) sur les Femmes de l'Histoire allemande : cette série compte plus d'une trentaine de timbres différents...! voir : Allemagne

 

Vues de France

A titre d'exemple détaillé, celui de la France : la quasi totalité des timbres représentant des femmes célèbres y est exposée. En fonction des secteurs dans lesquels ladite personnalité s'est illustrée : histoire, société, arts et culture, ...

Les figures historiques sont les plus nombreuses avec notamment les extraits -féminins- de séries consacrées aux héros de la Résistance. Les pionnières de l'aviation, avec 4 timbres sont très bien représentées : ceci tenant moins aux personnalités elles-mêmes qu'au thème de l'aviation qui est un classique de la philatélie (poste aérienne le plus souvent) et qui génère dans tous les pays beaucoup d'émissions. A l'inverse, aucune sportive dans le corpus français. Il faut noter que si la thématique du sport est une des plus répandues, beaucoup de pays, comme ici la France préfèrent les timbres traitant de disciplines particulières ou d'événements sportifs importants (championnats du monde, jeux olympiques, etc) aux effigies de sportifs et sportives identifiés. la Belgique a toutefois récemment émis un timbre  sur sa championne de tennis,  Justine Hénin. Les artistes sont davantage présentes, quoiqu' inégalement. Les chanteuses et comédiennes sont en bonne place, mais les plasticiennes en sous-effectif (nous recensons deux timbres, non présentés ici : il s'agit des reproductions d'un tableau de Sonia Delaunay et d'une sculpture de Camille Claudel).

Il semblerait qu'en France le choix des personnalités à célébrer se souciât peu d'équité. Certaines célébrités ont été gratifiées de deux timbres voire plus, tandis que d'autres, parfois aussi importantes dans l'histoire du monde, des idées ou des femmes sont malencontreusement oubliées !  Ainsi Jeanne d'Arc bénéficie de deux émissions à quelques années d'intervalle (sans compter un timbre, non présenté ici sur lequel est reproduit un vitrail de cathédrale dont le sujet est également la pucelle d'Orléans).  A contrario fi de la révolutionnaire Olympe de Gouges célèbre pour son combat en faveur de la citoyenneté féminine ou de l'intellectuelle Simone de Beauvoir, figure décisive dans l'histoire du féminisme français.  Idem s'agissant des écrivaines : nous attendons des timbres à l'effigie de Marie de France, de Marguerite de Navarre, de Louise Labé, d'Elsa Triolet ou encore de Nathalie Sarraute

Par ailleurs, on notera la rareté des timbres rendant hommage à des personnalités étrangères. Nous en comptons deux : Ella Fitzgerald et Thérèse d'Avila. Mais a contrario, ce sera l'occasion de nous réjouir de cette formidable diversité d'origines nationales qui (a) fait le socle et le sel de la France. Car parmi toutes les femmes célébrées sur les timbres français, de celles qui ont contribué à l'histoire et à la renommée de la France beaucoup naquirent sous d'autres cieux : c'est le cas de Marie Curie notre célébrité internationale (née en Pologne), de Madame de Staël (Suisse), de Marguerite Yourcenar (franco-belge), de Romy Schneider (née en Autriche), de Simone Signoret (né d'un père juif polonais émigré), de Joséphine Baker (née américaine) ou de Dalida (d'origine italienne née en Egypte), etc

 

 

 

 

 

 

 

Vues d'ailleurs

   

Elles sont célèbres dans leur pays, la France, et parfois aussi ailleurs dans le monde. D'abord, il y a l'hommage attendu : celui qui fait se multiplier les timbres étrangers à l'effigie de Marie Curie, l'une des 5 ou 6 femmes les plus représentées dans le monde (cf. plus haut célébrités internationales). Et puis il y a parfois des rencontres surprenantes, presque cocasses même : par exemple, les Seychelles ont produit une série déclinant l'Année Internationale de la Femme en huit portraits. Avec un étonnement sceptique ou amusé, nous y voyons Jeanne d'Arc côtoyer  Eleanor Roosevelt ou mieux Emmeline Pankhurst (féministe, leader du mouvement suffragiste anglais - cf.la cause des femmes) Curieuse équipe que celle-ci !

Parfois il se trouve qu'un pays "oublie" de commettre un timbre pour l'une des siens qui l'eût bien mérité pourtant. Heureusement, des pays avertis remédient à la faute nationale. Le plus bel exemple dans cette catégorie est sans doute ce beau timbre de Belgique de 2001   qui rend hommage à Simone de Beauvoir, incontournable figure du féminisme et de l'histoire des intellectuels de France, que son propre pays a jusqu'à ce jour négligé. Pareillement, nous exprimons ici notre gratitude à la petite île de Sainte-Lucie qui à l'occasion des célébrations de l'Année Internationale des Femmes a choisi de saluer quatre femmes artistes, parmi lesquelles Marie Laurencin, une autre "oubliée" de la Poste française.